Natalie LamotteNatalie Lamotte A chaque instant, alors, on s'attend à les voir exploser, pour cracher sur la toile le bouillonnement qu'elles semblent contenir.
Natalie Lamotte

Françoise Monnin, Rouges baisers, 2008 (pdf)

2008-Francoise-Monnin-Rouges-baisers.pdf (11.41 KB)

 
Rouges
Baisers Par Françoise Monnin 
 
Radicalement sensuelle,
La peinture de Natalie Lamotte
Incarne nos palpitations essentielles.
Fleurs, bouches, flots? Tout ce qui stimule, réagit, excite, est évoqué par les larges traces de couleur vive que dessine, en très grands formats, cette nouvelle héroïne des centres d’art. Aux visages des historiens d’art qui se désespéraient, depuis vingt ans, de la disparition de l’abstraction, Natalie Lamotte jette ses visions joyeuses, sensuelles, surprenantes, innommables. Réussissant la prouesse de dire la vie sans représenter le monde, ses toiles suggèrent la circulation de l’énergie, la croissance des organismes, le Big Bang intime, et osent la couleur.
Rouge, rouge, rouge: Née en 1964 à Marseille, l’artiste se nourrit de « tout ce qui se passe. À un moment donné, ça se combine. À un moment, précis, ça explose » ! Résultat ? Une forme s’impose, ascensionnelle ou spiralée, absolument rouge, fermement campée. Libre, solitaire, elle flotte dans le vide ou le fend, le nargue, le conjure. Mate ou brillante, dense ou fluide, sombre ici, limpide là, la couleur unique irradie, dans toute la splendeur de ses extrêmes et de ses nuances. "Je suis dans le bouillonnement du corps, des articulations, ses pannes, ses réseaux, ses flux et dans la pensée, sa volonté, ses questions, ses doutes". L’artiste est aussi dans le désir, dans le plaisir. C’est évident. Et contagieux.
Paris mai 2008

2009-T14, 195x130cm, acrylic on canvas 2009-T10,195x130cm,acrylic on canvas 2009-T09, 100x100cm, acrylic on canvas

Natalie Lamotte